Marie Chiron, professeur de yoga

Je m’appelle Marie Chiron et j’ai 33 ans. Je pratique le yoga depuis maintenant 9 ans et suis professeur de yoga, certifiée de l’école Yoga Vahini en Inde, depuis 2016. Je donne des cours de yoga collectifs et individuels à Montesquieu-Volvestre,  Lavelanet de Comminges, Les Bordes-sur-Arize et Carla-Bayle, en Haute-Garonne et Ariège. J’organise également des ateliers cuisine végétarienne, chant de mantra et fabrication de savons.

Ce que je suis aujourd’hui est le résultat d’un long chemin parcouru, d’une succession d’expériences, de rencontres, d’apprentissages, de pratique, d’écoute et de compréhension de moi et des autres. Mais ce chemin est loin d’être fini ! =D 

Il était une fois…

Ma rencontre avec le yoga s’est faite très tôt. J’ai eu la chance immense de grandir auprès d’une maman pour qui la recherche du bonheur, le développement personnel et l’harmonie avec la nature étaient bien plus que des mots. Je l’ai toujours vu faire sa pratique de yoga à la maison. Enfant je ne comprenais pas ce besoin vital de s’octroyer chaque jour un moment pour elle, pour se sentir bien et être en mesure de s’occuper de nous avec amour. A l’époque, je ne voyais le yoga que comme quelque chose d’ennuyeux réservé aux adultes et qui me passait complètement au-dessus de la tête. Mais qui avait finalement planté une petite graine en moi…

Et hop, au travail ! C’est si simple d’être adulte…

Et puis à mon tour je suis entrée dans la vie d’adulte ! Meilleure de la classe tout au long de ma scolarité, je suis une perfectionniste ! Au cas où vous penseriez que c’est une qualité, je vous arrête tout de suite, ça ne l’est pas =D A 21 ans, après seulement 1 an et demi d’activité professionnelle assise derrière un ordinateur, je me faisais arrêter pour dépression. J’avais tellement mal au dos, aux épaules, à la poitrine. Je ne pouvais plus respirer. Mentalement je me sentais piégée dans un travail qui ne me plaisait pas, piégée dans une situation qui me semblait inextricable et me faisait terriblement souffrir. Cette expérience fut pour moi un électrochoc. Je ne pouvais pas continuer comme ça, il me fallait d’autres réponses que celles des anti-dépresseurs. J’ai quitté mon travail, ai repris une formation pour compléter mon cursus et pouvoir rebondir. Et me suis inscrite à un cours de yoga ! 

Inspire, expire, relax…

Et là, oh joie, oh miracle ! Je respirais enfin à nouveau ! Je trouvais un espace où abandonner mes tensions et prendre soin de moi. La joie et la lumière, le rire et la spontanéité que je portais enfant avait réussi à se frayer un chemin pour rayonner à nouveau. Pendant 5 ans j’allais chaque semaine au cours de Marion Bouillon, une personne merveilleuse, pour une séance d’1h30 de yoga dans la tradition Sivananda. Mon premier grand amour ! Une pratique unique, toujours la même, mélant postures relativement intenses, exercices de respiration, relaxation guidée et chant. Le tout injecté d’humour, de philosophie et de tradition. Un régale !

Je me sentais bien mieux physiquement et moralement, il était temps d’aller plus loin 🙂 J’embarquais pour 1 semaine de marche silencieuse dans le désert marocain avec pour inspiration, le livre « Le pouvoir du moment présent » d’Eckart Tolle. Une révélation ! Je rentrais transformée, connectée à la paix de l’univers, baignée dans la dimension spirituelle que je découvrais. Un an plus tard je faisais une retraite à l’ashram Sivananda à Orléans qui me fit passer un nouveau cap.

De là beaucoup de changements ont commencer à s’installer dans ma vie : changement d’alimentation, initiation à la méditation IAM (dans la tradition d’Amma) que j’ai commencé alors à pratiquer tous les jours et envie de faire entrer le yoga à d’autres niveaux dans ma vie.

C’est parti pour l’aventure !

C’est alors que l’univers m’a envoyé un de ses messagers 🙂 Un homme merveilleux, unique, paisible, un aventurier du monde extérieur et intérieur, qui me fit découvrir l’Inde et m’embarqua sur son chemin ! Quel cadeau ! Partie pour 2 semaines, j’y suis retournée, et retournée, pour finalement y rester… 1 an et demi ! Je décidais de quitter mon travail pour changer de vie et devenir professeur de yoga. Expérience incroyable, unique, transformante que cette formation entièrement immergée dans la culture indienne. Quel plongeon ! Je ne dirais pas que cela a été facile tous les jours. J’y ai perdu beaucoup de mes préjugés, de mes croyances, de mes idées toutes faites sur moi, les autres et le monde qui nous entoure ! Et sur la pratique du yoga ! Car j’ai découvert à Yoga Vahini, au travers des enseignements profonds et sages de Saraswati Vasudevan, une toute autre approche, basée sur l’individu, l’expérience personnelle et l’étude des textes. Une approche du yoga bien loin de celle que je connaissais jusque là…

J’ai eu également la chance de faire plusieurs retraites dans des centres bouddhistes (Vipassana, Bodhizendo, Village des pruniers) qui m’ont permis d’approfondir ma pratique de concentration et de méditation assise. Des rencontres en personne ou au travers de livres avec d’autres grands maîtres tel Ramana Maharshi, Swami Atmananda Udassin, m’ont offert de m’ouvrir à l’universalité de l’approche non-dualiste de l’advaita vedanta. Chaque découvertes apportant une pièce de plus au puzzle !

Faire rayonner, pour avancer, ensemble

Nous somme rentrés en France impregnés de ces sagesses avec le rêve d’une vie alternative, plus proche de la nature et de nous-même. Nous nous sommes installés à Montesquieu-Volvestre, aux portes de l’Ariège. Pour moi ce retour était également rempli d’une envie incroyable de partage. De partage de tout ce que j’avais découvert et expérimenté au cours de cette année que je m’étais offerte loin de mon ordinateur (je vous ai dis que j’étais graphiste webdesigner ?). Yoga, mais aussi chant de mantra, cuisine indienne et végétarienne et fabrication de savons (rien à voir avec l’Inde mais avec mon besoin de créer et d’indépendance ;). J’ai également repris mon activité de graphiste mais avec une tout autre approche : celle du coeur. Et cela change tout !

Pour moi la vie ne se résume pas à la pratique du yoga. Pour être heureux et en harmonie avec soi et le monde, je ressens de plus en plus qu’il est essentiel de nourrir tous les aspects de son être et d’être dans la vie.

Pour moi l’enseignement est un partage. Je ne me positionne pas comme celle qui sait tout et qui a toutes les réponses. Bien au contraire 🙂 Pendant le cours je vous guide, je sais où je vous emmène. Mais en dehors du cours, je suis comme vous sur le chemin. Nous avançons et apprenons ensemble 🙂

J’aurais la plus grande joie de vous rencontrer et de partager un bout de chemin ensemble !